1

«t'inquiète, on te comprend complètement, on te soutient, on a bien conscience que tu te sens obligé de faire ces pages, obligé pour rien du tout d'ailleurs, car de plus en plus c'est l'isolement qui te gagne, tu ne sais même plus qui te lit encore, on est sûr que ça n'a fait que diminuer de plus en plus, même si en disant ça on sait qu'on a faux car il y a quand même eu une période où ça avait un peu augmenté et tu avais commencé à croire en quelque chose, tu t'y étais mis tout entier, tu t'y étais consacré pendant toute une année mais pour quel résultat je te le demande, pour quel résultat, mais fallait-il peut-être continuer, mais tu sentais que cela te portait toujours plus loin vers l'indicible donc ça commençait à poser problème quand même, allez salut»