12

«on pourrait se demander ce qu'il "exprime", les gens parlent pas mal du mot "exprime", mais moi je crois plutôt que ça dit, du verbe dire ; ça dit qu'on sent que petit à petit ça se vide, que les compartiments (appelés par le mot "cases") sont comme des martèlements vides de sens, qu'ils ne demandent qu'à appeler des mots mais qu'ils n'y arrivent plus car les mots ont envie de voler de leurs propres ailes ; peut-être que j'extrapole un max mais on le voit apparaître comme ambivalent (ce qu'il est toujours), comme à la fois bloqué et libéré, comme tenté aussi bien par l'ascèse que par le vagabondage, comme le disaient déjà d'autres pages (comme quoi, on en revient souvent au verbe "dire", c'est vraiment un sacré verbe)»